Le Simarillion de JRR Tolkien : résumé

Le Silmarillion est une œuvre écrite par J.R.R Tolkien. Sa publication est parue après la mort de l’auteur, à l’initiative de son fils Christopher en 1977. Elle raconte la genèse de la Terre du milieu, le décor des romans le Hobbit et Le Seigneur des Agneaux.

L’écriture du livre

L’auteur a commencé à écrire le contexte de cette mythologie dans les années 1910 jusqu’à sa mort. L’accueil du public est plutôt divisé. Certains le trouvent complètement ennuyeux, d’autres louent son inspiration épique, et d’autres le considèrent trop difficile et différent des œuvres de Tolkien. Pour rappel, cet auteur est un écrivain anglais du siècle dernier. Le livre s’est vu décerner le prix Locus du meilleur roman de fantasy un an après sa sortie. La version française est traduite par Pierre Alien et éditée par Christian Bourgeois.

Résumé du Silmarillion

La chronologie du livre se divise en deux parties : l’album de Bilbo le Hobbit et les Contes et légendes inachevés. Cette œuvre se divise en 5 parties.

Dans la première partie l’Ainulindalë, on retrouve une introduction à la cosmogonie retraçant la création de l’Univers Eä par le pouvoir d’Eru lluvatar. L’Univers provient d’une grande musique chantée par les Ainur, des créatures créées par lluvatur. L’accord harmonieux est cassé parce que l’un des puissants Ainur, Melkor met dans la musique des éléments extérieurs à l’Eru. Illuvatar présente ensuite aux Ainur la représentation de leur musique, comme un monde entouré de vide, qui est la terre, appelé aussi Arda. Les valar et les Maiar leurs serviteurs décident de participer à la construction de ce nouveau monde afin d’y habiter. Parmi ceux qui choisissent d’habiter l’Arda, Melkor et Manwe n’arrêtent pas de s’opposer aux efforts des autres Var.

Dans la deuxième partie nommée La Valaquenta, on lit une description sommaire des Valar et des Maiar, des créatures nées de l’esprit d’Eru.

Dans la troisième partie baptisée la Quenta Silmarillion, on entre dans l’histoire d’Arda, la terre. Le livre retrace les guerres entre les Valar et les Melkor qui durent jusqu’au terme du Premier Age du soleil.

La quatrième partie appelée l’Akallabeth se déroule au Second Age. Elle décrit l’histoire de l’île de Numénor et de sa destruction. Les valar ont donné cette île se trouvant aux rives de la terre du Milieu aux Edains ou Dunedains. Ces derniers sont les hommes qui ont lutté contre les Morgoth pendant les guerres de Beleriand. Ils subissent les interdictions des Valar de ne pas voyager sur les cours d’eaux vers l’Ouest, en direction des Valinor. Les Dunedains deviennent puissants et établissent des colonies en Terre du Milieu et combattent contre Sauron. Mais ils deviennent de moins en moins nombreux. Sauron, profitant de cet événement, convainc le roi Ar-Pharazon d’attaquer les Valanor. Les Valar appellent Eru, ce dernier intervient en ouvrant un gouffre au fond de l’océan et seuls quelques Valanor puissent fuir à la Terre du milieu. Sauron a réussi aussi à se tirer du fléau de justesse.

Enfin la dernière partie, appelée les Agneaux du pouvoir et le troisième Age, on lit les stratagèmes de Sauron pour assujetir la Terre du milieu. On retrouve également un condensé des événements du Seigneur des Agneaux, plus d’infos ici.

jrr-tolkien-silmarilloin